Partager :

" /> Force Jeune France » RAÏSSA >
Bookmark to: Facebook Bookmark to: Twitter Bookmark to: Myspace Bookmark to: Yahoo

RAÏSSA

RAISSA AVANT

Avant d’arriver à la FJF, j’avais une vie détruite, j’étais dépressive et je vivais d’apparence. J’étais également remplie de haine, et je faisais beaucoup de crises d’angoisse. Tout cela a commencé, lorsqu’un membre de ma famille a abusé de moi. J’ai commencé à me sentir vide, triste. Je vivais avec de la haine dans mon cœur. Mais mon entourage ne s’en apercevait pas car je vivais d’apparence. J’étais souvent souriante et cela cachait un profond mal être. Je me dévalorisais beaucoup. Pour combler ce mal, je posais pour des photographes et je faisais plutôt de photos de charme. J’avais besoin qu’on me trouve jolie, je dépendais des compliments des gens. De même, je passais mon temps sur des sites de rencontre pour flirter avec des garçons et j’avais des relations intimes avec certains. Ma vie sentimentale était détruite je ne croyais plus en l’amour. Je me faisais tatouer et j’avais au moins 11 piercings sur moi. J’avais des envies de suicides quand j’étais seule j’avalais tous les médicaments et j’attendais de partir mais rien ne se passait j’ai eu une période ou je suis devenu gotique je portais que des vêtements noir j’aimais écouter du métal du hard rock j’allais au concert. Je m’habillais comme eux je mettais les accessoires avec des pique mon surnom était l’ange de la mort.

Un jour, j’ai été invitée avec une amie à la FJF. La première fois, que j’y ai mis les pieds, j’ai tout de suite aimé. Je me rappelle que c’était un samedi. Il y a eu des activités, de l’ambiance. Mais ce qui m’a le plus touché, c’est de voir des jeunes avec cette joie de vivre, cette sincérité et cette transparence. J’avais envie d’être comme eux . Mais cela n’a pas été facile de changer. A travers des réunions « parlons-en », et des conseils des responsable de l’association, j’ai compris que ma vie allait changer une fois que j’aurai pris la décision de pardonner la personne m’a blessé. J’ai donc pris l’attitude d’aller lui parler, lui demander pardon et de lui pardonner.

Cela a été le déclic pour que ma vie prenne un autre tournant. Surtout lorsque j’ai pris la décision d’abandonner mon ancienne vie.
Aujourd’hui je suis une fille heureuse, je suis bien dans ma peau, j’ai le cœur léger. Je n’ai plus de haine mais je suis remplie de joie. J’ai retrouvé ma véritable valeur.
RAISSA APRES


Raïssa de St-Denis

Commente et Partage!

Laisse ton commentaire: